fbpx
La sixième édition de la collection capsule ART EVENT de IKEA s’intéresse à la magie qui se produit lorsque la ligne entre l’art et le design fonctionnel s’estompe.
Pour cette collection, IKEA a sélectionné cinq artistes et designers afinde créer des œuvres inspirantes qui sauront captiver votre imagination, mais qui serviront également d’articles pratiques que l’on peut utiliser à sa guise, et même allumer et éteindre. Elle représente une nouvelle vision de l’art et de la maison qui défieles conventions, alors n’hésitez pas à toucher les œuvres.

La vision : des manipulations discrètes

Daniel Arsham

Depuis ses premières toiles et ses expériences en scénographie (il a créé des décors pour le chorégraphe Merce Cunningham), Daniel Arsham s’intéresse au temps. Il n’est donc pas surprenant que sa participation à la collection ART EVENT 2021 DE IKEA se présente sous la forme d’une horloge de table qui reflète aussi son engouement constant pour des sujets tels que le mouvement, les matériaux et l’architecture.

L’horloge de Arsham évoque à la fois sa fascination à l’égard du temps et son intérêt pour l’idée de l’architecture en mouvement. Lorsque des murs ou des immeubles bougent, on présume en général qu’une force destructrice est en cause, comme une tempête ou un tremblement de terre. Par contraste, Arsham souhaite créer des « manipulations discrètes » qu’on ne remarquerait pas immédiatement. Son horloge exprime cette idée : elle semble suivre un mouvement léger qui évoque le temps qui coule… Il croit que cette oeuvre s’intègre bien dans son univers artistique.
S’inspirant des interactions ludiques entre les gens, les idées et les médiums, Arsham demeure fasciné par la façon dont des objets du quotidien peuvent être transformés en des oeuvres d’art propices à la discussion. En participant à l’Art Event de IKEA cette année, il espère que sa contribution facilitera l’intégration de l’art dans les maisons d’un grand nombre de gens. Il considère son horloge de table comme un exemple frappant de mariage réussi entre l’aspect pratique d’un objet et la résonance émotionnelle associée à une grande oeuvre d’art.

 

 

 

La vision : mettre en lumière un article emblématique de IKEA

Les artistes du collectif Gelchop

Les artistes de Gelchop trouvent souvent leurs idées en réfléchissant à la façon d’améliorer la qualité de la vie quotidienne. Selon les membres du collectif, l’inspiration à l’origine de leurs oeuvres « vient souvent de déclics soudains dans la vie quotidienne ». Fruits de la combinaison d’articles ordinaires avec des éléments inattendus dans le but de créer de nouveaux objets, leurs oeuvres apportent un regard humoristique et surréel sur notre vie et les objets qui nous entourent.

Dans le cadre de cette collection, ils ont conçu leur propre version de ce qui est sans doute l’article le plus emblématique de IKEA, la clé Allen. Ils ont créé une lampe de table et une lampe de poche (offertes dans un fini bleu métallique et argent) en se basant sur le design de cette clé. Selon eux, la modeste clé Allen n’est pas reconnue à sa juste valeur. Ils ont donc décidé de la mettre en lumière (littéralement) et de transformer ce minuscule objet très pratique en une version absurdement grande de lui-même et de lui donner une nouvelle fonction. La petite clé Allen a ainsi acquis une nouvelle valeur, car elle n’est plus seulement un outil pratique servant à assembler les meubles, mais un objet d’art fantastique.

 

 

La vision : une conception poétique de la technologie

Bastian Bischoff et Per Emanuelsson

Le duo créatif Humans since 1982 refuse d’être étiqueté en tant qu’artiste ou designer ; il préfère que son travail reflète le dynamisme de la nature humaine. Depuis leurs études, ils s’intéressent à dissoudre la frontière entre le design fonctionnel et l’art, frontière qu’ils jugent inutile, car toute chose a une fonction. Dans leur pratique, ils prennent souvent des objets emblématiques et des signes et symboles reconnus et les sortent de leurs contextes habituels pour les plonger dans de nouveaux environnements et les doter de nouvelles fonctions. La plupart de leurs oeuvres se penchent sur la technologie, qu’ils appellent « un outil d’efficacité », et lui donnent une qualité moins tangible et plus poétique afin d’offrir une nouvelle perspective sur sa place dans la société.

Leur contribution à L’ART EVENT 2021 DE IKEA s’inspire de cette vision artistique. Ils ont pris le drone, un objet technologique moderne associé à la surveillance, et l’ont placé dans un présentoir en aluminium, le tout ressemblant à une collection de papillons. En épinglant les drones à l’intérieur du présentoir, ils nous font réaliser à quel point il peut être étrange de redécouvrir un objet technologique contemporain dans un environnement statique, comme s’il s’agissait d’un artefact ou d’un spécimen intemporel. Le duo espère que ces oeuvres murales trouveront écho chez les clients de IKEA; ils ont la conviction que ces articles pourront s’intégrer dans n’importe quelle demeure.

La vision : des moments d’émerveillement

Sabine Marcelis

Ce qui inspire Sabine Marcelis, c’est de pouvoir aller au coeur d’un concept ou d’un matériau. Ces oeuvres ont souvent une qualité minimaliste qui fait ressortir les propriétés et les effets particuliers des matériaux qu’elle utilise. Son travail se définit par cette sensibilité aux matériaux. Elle espère que ces oeuvres créeront des « moments d’émerveillement » et qu’ils provoqueront une émotion et susciteront la curiosité chez les gens. Selon elle, le mariage entre l’art et le design fonctionnel fait en sorte que l’art devient plus accessible. Plus de gens peuvent ainsi en profiter.

Pour sa contribution à L’ART EVENT 2021 DE IKEA, Marcelis s’est inspirée du peintre italien Lucio Fontana et de ses toiles fendues. Elle souhaitait utiliser l’idée de ce simple geste, une coupure dans une surface, pour créer un luminaire. « Je pense que l’inspiration vient souvent lorsqu’on essaie différentes choses », explique-t-elle. Le design de ses appliques IKEA est né lors d’expérimentations au cours desquelles elle pliait et coupait du papier. Elle considère ces appliques, offertes en deux tailles différentes et pouvant prendre cinq couleurs, comme un changement important par rapport à ses designs de lampes habituels où elle travaille avec de la lumière blanche traversant différents matériaux souvent transparents. Par contraste, ses lampes IKEA explorent les magnifiques effets créés par une lumière dynamique émanant d’une surface unique et solide. Selon la designer, la fonction de ses lampes est de créer une atmosphère particulière dans la maison. Elles peuvent modifier l’ambiance de n’importe quel espace.

La vision : la joie de l’expression

Stefan Marx

« J’ai toujours un crayon et du papier sur moi », mentionne Stefan Marx pour expliquer le rôle central que le dessin joue dans sa pratique. S’inspirant de sa vie quotidienne, l’artiste basé à Berlin crée des oeuvres d’art typographiques basées sur des conversations surprises entre des amis ou des inconnus, et sur des paroles et des phrases pigées dans ses chansons et livres préférés . Il s’intéresse à la façon dont l’agencement de certains mots ou de certaines phrases arrive à exprimer un état d’esprit ou un sentiment.

Marx souhaite utiliser l’art pour apporter de la joie dans la maison et il espère y arriver avec sa contribution, un vase et un jeté, des objets que l’on peut à la fois utiliser et admirer au quotidien. Comme la plupart de ses oeuvres, des phrases remplies d’émotions ornent ces deux produits : l’expression familière « I’m so so so sorrryyyy » (Je suis tellement désolé) inscrite sur le vase et la phrase « I wait here for your forever as long as it takes » (Je t’attendrai ici pour toujours, le temps qu’il faudra) inscrite sur le jeté, que l’artiste avait notée dans son carnet après avoir vu le message sous forme de graffiti sur un mur à Londres. Ce sont des articles que l’on peut embellir en y ajoutant notre touche personnelle. On peut disposer des fleurs dans le vase pour exprimer notre amour ou nous excuser; le jeté peut être plié et déplié, on peut l’emporter avec soi ou l’enrouler autour de soi. Marx croit que ce sont des articles que vous aimerez, car ils suscitent des émotions chez les gens tout en étant pratiques au quotidien.