Un nouvel écrin pour Saint-Louis

Posted on

Passionnées par les savoir-faire d’excellence, Leila Kettani Slaoui & Selma Kettani Benhima, propriétaires de Nuances Maisons conçoivent la décoration comme un moment de plaisir, de convivialité et surtout d’évasion, depuis plus de 10 ans. Aujourd’hui, elles ouvrent un magasin dédié aux créations de Saint-Louis, l’occasion de revenir sur l’histoire de la plus ancienne cristallerie d’Europe.

 

Collection Tommy
Lustre Arlequin
Les Endiablés de José Levy
Lustre Hulotte de Paola Navone
Folia de Noé Duchaufour-Lawrance

 

La verrerie de Müntzthal s’installe à l’orée de la forêt Saint-Louis, en Moselle, en 1586. Les verriers itinérants la choisissent alors pour ses ressources : la silice du sable, le potasse de la cendre des fougères, le bois de chauffe, l’eau des rivières. En 1767, elle devient «Verrerie royale» par lettres patentes du roi Louis XV et prend le nom de Saint-Louis. Les maîtres verriers, secrets et fiers, soufflent, gravent, taillent sans relâche, cherchant à réaliser le verre le plus fin et le plus transparent. L’Italie et la Bohême produisent déjà le cristallin, mais c’est l’Anglais George Ravenscroft qui met au point le véritable procédé de fabrication du cristal en 1676. C’est en 1781 que les hommes de l’art en percent l’énigme à Saint-Louis.

400 ans de savoir-faire
Rebaptisée Cristallerie royale de Saint-Louis, la manufacture se consacre dès 1829 à la seule production du cristal et introduit notamment la notion du service de verres pour la table avec le célèbre modèle Trianon. Au fil des innovations esthétiques et formelles, récompensé par des médailles d’or et des livres de commandes noircis d’ordres, l’art de vivre en cristal séduit le monde entier. Depuis, la manufacture signe chaque jour des pièces en cristal – services, vases, lustres et candélabres – réalisées par des maîtres verriers et des maîtres tailleurs comptant parmi les Meilleurs Ouvriers de France. Tous sont détenteurs d’un savoir-faire irremplaçable, ancestral, enrichi de génération en génération : cristal soufflé bouche, taillé main, gravé et décoré à la main, à l’or 24 carats ou au platine.

Une manufacture dans l’air du temps
Savant mélange de tradition et d’innovation, la Manufacture n’a jamais cessé de puiser son inspiration dans les courants artistiques contemporains (art déco, art nouveau…) pour construire et renouveler son identité. Propriété du groupe Hermès depuis 1995,  Saint-Louis fait toujours appel à l’imagination et au talent de designers qui introduisent des usages inédits dans l’univers du cristal. Les collections de table, de décoration et de lumière sont enrichies des créations d’Éric Gizard, Hervé van der Straeten, Ionna Vautrin, José Lévy, Kiki van Eijk, Noé Duchaufour-Lawrance, Paola Navone…Résultat ? La manufacture compte à son catalogue un nombre impressionnant d’icônes :  le verre Tommy créé en 1928 qui fait appel à la technique du doublé cristal et concentre les tailles signatures de la maison, le lustre Royal aux 15 000 possibilités née en 2015 et entièrement personnalisable (tailles, décores, couleurs), les verres à thé Marhaba, Meknès et Rabat conçus à la demande des sultans du Maroc, Bubbles, empilement de billes de cristal imaginé par Teleri Ann Jones, les Endiablés de José Levy qui se métamorphosent à l’envie,…

Un magasin principalement dédié aux luminaires
Quant à la forêt, elle n’a jamais cessé d’être l’écrin et le rempart de la manufacture, qu’il faut toujours traverser pour arriver (autrefois à pied, aujourd’hui en voiture), comme une frontière vers un autre espace-temps.  C’est elle qui a inspiré à Noé Duchaufour-Lawrance la collection Folia qui allie pour la première fois deux matériaux antinomiques, le cristal et le bois. C’est dans cette forêt mise en scène lors de l’inauguration du magasin de Casablanca que les invités ont pu vivre l’expérience Saint-Louis à travers des animations. La plus intéressante pour les décorateurs et architectes d’intérieur est certainement l’application 3D qui permet la personnalisation des lustres.
A découvrir 11, rue Bab Al Irfane et rue El Kaissi
Quartier Racine, Casablanca . Tel : 0 5 22 36 59 48

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.