L’Abécédaire de Pierre Charpin

Posted on
Pierre Charpin

Sobres et sensuelles, élégantes et chaleureuses, les créations de Pierre Charpin suscitent instantanément l’émotion. On les a découverte au hall 7 du Salon Maison & Objet puisque le designer et scénographe a été élu créateur de l’édition de janvier 2017. L’occasion de mieux faire connaissance avec ce touche à tout et explorateur dans l’âme qui a été édité par de grandes marques internationales : Alessi, la Cristallerie Saint-Louis, Design Gallery Milano, Hermès, Ligne Roset, la Manufacture Nationale de Sèvres, Post Design, Tectona, Venini, Wrong for Hay…

 

 

Vases Clown Kiko, Pipo, Alex produits à la Manufacture nationale de Sèvres et édités par la Galerie Kreo en 2005 – © Sylvie Chan Liat

B comme Beaux-Arts

Diplômé de l’École nationale supérieure d’art de Bourges en 1984, Pierre Charpin possède le sens de l’équilibre du plasticien et la patience du sculpteur (profession de son père Marc Charpin) quand il s’agit d’épurer le matériau. Toujours à la recherche de formes essentielles, sculpturales, quasi archétypales, Pierre Charpin produit une oeuvre qui se caractérise par un minimalisme poétique. Dès le début des années 1990, il consacre l’essentiel de son activité au design de mobilier et d’objets.

C comme Céramique
La Manufacture nationale de Sèvres a invité Pierre Charpin à imaginer de nouvelles formes originales pour deux séries de vases, le Vase Charpin, décliné en 4 tailles avec un centre de table en porcelaine, ainsi que le Vase Ruban, en édition limitée, décliné en trois couleurs et coédité avec la Galerie kreo. La commande spécifique de nouvelles formes, par la Manufacture, à des artistes contemporains est une tradition que Sèvres perpétue depuis 1740. Ces nouvelles créations ont été présentées pour la première fois au Design Parade 2008 de la villa Noailles à Hyères. Avec le Craft (Centre de recherche sur les arts du feu et de la terre) à Limoges, il a réalisé en 1995 une collection de boîtes en porcelaine puis, entre 2003 et 2005, le projet Ceram X, qui consiste à réinterroger le décor dans la céramique. En 2000, dans le cadre de l’opération «Deux designers à Vallauris» initié par le ministère de la Culture et la ville de Vallauris, il a crée une série de cinq pièces (un pichet et quatre plats) dans l’atelier de Jacques Bro.

Carafe Eau de Paris en verre moulé, 2004 – © Pierre Antoine

C comme Carafe
En 2004, Pierre Charpin a été lauréat du concours lancé auprès de designers internationaux par la Société Eaux de Paris pour la conception d’une carafe d’eau en verre moulé. Produite à 80 000 exemplaires, cette carafe a été commandée pour promouvoir la qualité de l’eau du robinet et inciter les Parisiens à la consommer.

D Comme Dessin
Avec le designer tout commence toujours avec un dessin. D’ailleurs ses dessins se vendent jusqu’à 426 euros sur le site britannique TheWrongShop. Ils ont aussi fait l’objet de l’exposition «Pierre Charpin-La part du dessin» à la Galerie Elac à Renens en Suisse.

Vases pour Manufacture Nationale de Sèvres en porcelaine émaillée, 2008 – © Gérard Jonca

D comme Distinction
Les pièces de Pierre Charpin font partie de nombreuses collections privées et sont également conservées dans les plus grandes institutions culturelles : Fonds national d’Art contemporain (Paris La Défense), Musée national d’Art moderne, Centre de création industrielle (Paris), Musée des Arts décoratifs (Paris), Grand-Hornu Images (Mons), Indianapolis Museum of Art (USA). En 2005, son vase «Triplo» produit par Venini figurait dans la sélection officielle du prix «Compasso d’Oro». Il est élu créateur de l’année 2005 par le salon du meuble de Paris.

E comme Enseignement
Parallèlement à son activité de designer, Pierre Charpin enseigne le design de 1998 à 2008 à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de la ville de Reims. Depuis 2006, il est professeur au sein du département design industriel de l’ECAL (Ecole Cantonale d’Art de Lausanne).

G comme Galerie Kreo
La collaboration exclusive du designer avec la Galerie kreo a débuté en 2005, avec la création de pièces inédites en édition limitée. Plusieurs collections ont fait l’objet d’expositions personnelles au sein de la galerie parisienne : «Platform» en 2006, «All ‘aperto» en 2008, «8 1/2» en 2009 et «Ignotus Nomen» en 2011, «Marbles & Clowns» en 2015 à Londres.

Vase Triplo en verre soufflé et élastique pour Venini, 2004 – © Pierre Antoine

I comme Italie
Après un passage dans le studio milanais du Britannique George Sowden (un cofondateur du groupe Memphis) en 1993 et 1994, Pierre Charpin a créé des objets et meubles inspirés par l’univers coloré et insolent de ses maîtres Italiens Sotsass, Castiglioni, Mari. Il n’hésite pas à utiliser du vert vif, du rose ou du bleu pastel, à tracer un ruban bleu ou vert sur ses vases, ou à poser des disques en mosaïque colorée sur une table basse.

L comme Luminaires
Pierre Charpin a présenté à Maison & Objet la PC Lampe, développée avec Sébastien Wrong. Très simple en apparence, elle a nécessité 3 ans de mise au point, du fait d’une articulation complexe et d’une technologie invisible. Elle a généré une gamme complète avec versions table, clip, murale, sur pied… Le duo travaille également sur un modèle de lampe d’appoint indoor/outdoor avec batterie rechargeable.

M comme Monographie
La première monographie consacrée au designer par JRP Ringier est parue en 2014. Abondamment illustrée, cette monographie, qui présente les objets mais aussi les dessins du designer, contient des essais de Françoise Guichon, l’ancienne chef du service design du Centre Pompidou, de la critique de design Alessandra Fanari, ainsi qu’une longue conversation avec l’historien du design Marco Romanelli, suivie d’un index des créations de Charpin depuis vingt-cinq ans.

Canapé Slice pour Cinna, 2016.

S comme Scénographie
Pierre Charpin affectionne l’art de la scénographie, où il y a, en plus de l’interaction des objets, la question de l’espace. Il scénographie ainsi d’importantes expositions thématiques, telles que «Les sixties mode d’emploi» (Musée de la Mode et du textile, Paris 2010), «Mobiboom» (Les Arts Décoratifs, Paris) et la troisième édition du Triennale Design Museum de Milan «Quali Cose Siamo», organisée en 2010 par Alessandro Mendini. Il intervient également sur ses propres expositions monographiques : «Pierre Charpin, 20 années de travail» (Le Grand-Hornu Images, Belgique 2011), «Villégiature» à la Villa Noailles en 2015, dans le cadre du Design Parade Festival.

Dessin Loop

S comme Slice
Le canapé Slice en bois, mousse et laine vierge, créé en 1998 et édité par la Galerie kreo, est aujourd’hui réédité par Cinna. Sa succession de tranches (slice en anglais) forme une méridienne cosy . Avec cette réédition au confort ré-évalué, chacun peut s’adonner à la combinaison des couleurs pour exprimer sa sensibilité.

PC Lamp pour Wrong London, 2016 – © Pierre Antoine

V comme Verre
De 1998 à 2001, au CIRVA (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques) à Marseille, Pierre Charpin a produit une série d’objets en verre. Alors que la plasticité de la matière autorise toutes les formes, il en a choisi une – le cylindre – pour en explorer toutes les possibilités: hauteurs, épaisseurs, diamètres, couleurs, densités, transparences, luminosité. En 2011, il a dessiné Intervalles, une collection de verres et carafe pour les Cristalleries Saint-Louis. Venini lui a édité une première série de vases. C’est Ettore Sottsass en personne qui a fait le lien entre le designer et la prestigieuse maison vénitienne. Dans un élan avant-gardiste, Venini a suivi Pierre Charpin sur ses fameux tubes-vases reliés par du cahouthouc. Triplo a été présenté au Macef de Milan et a rencontré le succès.

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.