Marrakech Sorry for the damage

Posted on

Définitivement urbain, résolument novateur, éminemment audacieux, le  Mövenpick Hotel Mansour Eddahbi Marrakech continue de faire une place grandissante aux artistes et déclare le printemps, saison définitivement créative. En collaboration avec la Galerie 38 de Casablanca, il laisse le street-art reprendre possession de ses murs avec l’exposition «Sorry for the damage» de l’artiste Cali. Son arme? Le stylo Bic… Armée de celui-ci, et d’une énergie débordante, Caroline Limousin, dite Cali, s’attèle à nous offrir sa vision du monde tout en délicatesse. Sur la toile blanche, elle dessine, peint, découpe et colle des morceaux de vie comme un reflet de notre actualité, un miroir sociétal de notre décennie.
Exposition visible jusqu’à la fin de l’année 2019

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.