Le sultanat d’Oman, le secret le mieux gardé d’Orient

Posted on

Petit pays d’Arabie de 2,5 millions d’habitants, coincé entre le Qatar, l’Arabie Saoudite et le Yemen à l’ouest et l’Iran au nord, et souvent éclipsé par le gigantisme et le tape-à-l’oeil de Dubaï, le Sultanat d’Oman qui souhaite atteindre les cinq millions de visiteurs en 2040, mérite vraiment le détour. On vous dit pourquoi.

 

 

Sultanat d’Oman
Marché du vendredi à Nizwa
Sultanat d’Oman

Attaché à un passé prestigieux dans un milieu naturel préservé, Oman a su garder son identité, ses valeurs et son mode de vie, bref se préserver des excès de la modernité.

Sur les traces de Sinbad
Oman est d’abord un pays de légendes à l’histoire millénaire, de Sinbad le marin à la cité perdue des  Mille et une nuits en passant par la reine de Saba.
Véritable trait d’union entre l’Inde et l’Afrique, le sultanat offre un patrimoine architectural séculaire et des paysages aussi beaux que variés. C’est une contrée montagneuse entourée de sable et d’eau qui séduit pour les éclats d’azur de l’océan Indien sous le soleil d’Arabie, les variations d’émeraude dans la fraîcheur des wadis, ces oueds qui irriguent les luxuriantes palmeraies, les nuances rouges et dorés des dunes d’un désert inexpugnable, un désert dans lequel les Bédouins font encore vivre la grande tradition caravanière. A la croisée des routes maritimes entre l’Asie, l’Afrique de l’Est et l’Europe, terre de marins et de caravaniers, Oman a toujours été un pays d’échanges et de mélanges dont les habitants ont su garder le sens de l’hospitalité et l’ouverture au voyageur.
La meilleure saison pour s’y rendre est l’hiver, entre novembre et mars. Les températures y sont idéales aussi bien pour se baigner que pour faire des randonnées dans les wadis. Le moyen le plus pratique pour découvrir le pays est la voiture.

3 régions à découvrir
• Le nord du sultanat d’Oman abrite la plupart des villes omanaises dont Mascate, Sour et Nizwa mais aussi les wadis, des plages magnifiques, de nombreux forts.
• La péninsule du Musandam , enclave omanaise dans le territoire émirati est une petite région très rurale. Khasab est le point de départ des croisières en dhow dans les fjords d’Oman.
• Le Dhofar situé au sud du sultanat d’Oman, à proximité de la frontière avec le Yémen est le berceau de l’encens. On y trouve aussi des plages magnifiques. En été, une petite partie du Dhofar est très verte, des lacs se forment et on peut y trouver de nombreuses petites cascades. La ville principale du Dhofar est Salalah.

2 villes à arpenter
• Reflet de l’Oman d’hier et d’aujourd’hui, Mascate, capitale des mille et une nuits, séduit par son architecture traditionnelle (pas d’immeubles de plus de 9 étages), ses plages, sa corniche, son port, son marché aux poissons, ses souks qui regorgent de soieries, d’épices et de bijoux, ses musées, sa grande mosquée Sultan Qaboos construite en 2001 (pour son dôme de mosaïque d’or, son lustre en cristal de 14 mètres et son tapis de 4.263 m2 qui a nécessité quatre ans de travail et l’intervention de 600 tisserands), les forts de Jilali et Mirani.
• Ancienne capitale du sultanat, nichée au pied d’une magnifique région montagneuse, Nizwa est le dernier bastion de verdure avant les régions désertiques du centre d’Oman. Point de rencontre des pistes caravanières qui arrivaient du nord et du sud, Nizwa possède l’un des plus beaux souks du pays et le plus grand fort de toute la péninsule arabique avec une tour de 34 mètres de haut et 45 mètres de diamètre. Nizwa est aussi le point de départ vers de nombreuses excursions : le village d’Al Hamra et ses maisons ocre, Bahla et ses artisans potiers,…
Le Sultanat d’Oman est une véritable oasis enchanteresse qui offre une grande variétés de paysages et d’activités. Nous espérons qu’elle ne perdra rien de son authenticité et continuera à préserver sa nature.

12 choses à faire
• Visiter un ou plusieurs forts
• Faire une randonnée dans un ou plusieurs wadis pour découvrir des petits villages, des palmeraies et se baigner dans des bassins d’eau cristalline
• Visiter les villes historiques de Mascate, Nizwa, Sour ou encore Salalah
• Farnienter sur une plage de sable fin
• Observer des dauphins en mer
• Assister à l’éclosion des oeufs de tortues sur la plage de Ras al-Jinz.
• Faire une ballade en dhow (ces boutres en teck imputrescible qui sillonnaient les océans pour assurer le transport des épices et de l’encens entre l’Est et l’Ouest, entre l’Asie et l’Afrique.) à Musandam
• Arpenter le Jabal Al Akhdat (la montagne verte)  jalonnée de petits villages et de nombreuses cultures en terrasse et de panoramas à couper le souffle.
• Passer une nuit dans le désert de «Wahabi Sands» et ses dunes qui selon l’heure de la journée varient du blanc au rouge en passant par le jaune et se familiariser avec le mode de vie traditionnel des «bédouins des sables»
• Faire de la plongée et visiter la réserve d’arbres à encens du Wadi Dawkeh (classée au Patrimoine mondial de l’Unesco) dans la région du Dhofar
• Découvrir une gastronomie influencée par l’Inde, l’Afrique et le Liban : biryani (riz épicé au poulet, à l’agneau ou au poisson), plats préparés à la mode tandoori, mezze, plats swahilis à base de noix de coco…
• Déguster des dattes accompagnées d’un café à l’eau de rose et à la cardamome, et se rafraîchir avec un Lemon Mint, boisson à base de jus de citron et de menthe pilée.

 

Comment y aller ?
Depuis le mois de juillet, Oman air, la compagnie nationale du Sultanat d’Oman, fondée en 1993 et classée 4 étoiles propose des vols directs entre Casablanca et Mascate sur un Dreamliner 780-800 à raison de quatre fréquences par semaine.

 

Où dormir ?
Dans la montagne d’Al Hajar :  Anantara Jabal Al Akhdar Resort
L’architecte marocain Lotfi Sidi Rahal qui a conçu le 5 étoiles le plus haut du Moyen-Orient, a utilisé des éléments vernaculaires propres au patrimoine local pour les réintégrer de façon contemporaine dans le projet. Chambres et villas s’intègrent harmonieusement à la nature sauvage environnante. Chaque pas mène à des panoramas époustouflants sur «la montagne verte»
Les plus : la piscine à débordement et le restaurant construits à flanc de falaise qui offrent des vues uniques sur les précipices du canyon.
https://www.anantara.com/en/jabal-akhdar

A Mascat : The Chedi Muscat
Ce palace signé Jean-Michel Gathy mêle minimalisme européen et architecture locale. Arcades et bassins mirointants ponctuent les espaces communs et donnent au lieu une atmosphère arabe zen.
Les plus : les vues spectaculaires sur le Golfe d’Oman, l’océan indien et les reliefs accidentés de la capitale et une carte qui conjugue cuisine asiatique et méditerranéenne au restaurant.
www.ghmhotels.com/en/muscat/

Dans la péninsule de Musandam : Six Senses Zighy Bay à Khasab
Attendez-vous à vivre une expérience hors du commun dans cet hôtel construit sur une plage de sable fin qui ne propose que des villas construites en pierre et en bois entre mer et montagnes. Ici tout est mis en oeuvre pour vivre en harmonie totale avec la nature et pour respecter l’environnement.
Les plus : la piscine façon lagon, le vaste spa Six Senses qui met l’accent sur des thérapies holistiques et cocooning en utilisant uniquement des produits naturels et le jardin botanique qui fournit les restaurants en produits bios.
www.sixsenses.com/resorts/zighy-bay

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.