Le tapis a son musée

Posted on

A l’issue de travaux de rénovation hors-normes initiés par la Fondation Nationale des Musées, Dar Si Said, rebaptisé Musée National du Tissage et du Tapis, a réouvert ses portes en juin dernier. Plus ancien musée de Marrakech situé en plein coeur de la Médina, il présentera des tapis de toutes les régions du Maroc, mais aussi des expositions temporaires. Explications.

 

 

Le musée se visite pour ses tapis, mais aussi pour son architecture. Le palais a été bâti à la fin du XIXe siècle à l’initiative de Si Saïd Ben Moussa, alors ministre de la Guerre sous la régence de son frère Ba Hmad. Après sa mort, il a été transformé par le protectorat français en siège des chefs successifs de la région de Marrakech, puis a abrité le musée d’art ancien et des ateliers d’artisans à partir de 1932. D’une superficie de 2800 m2, le Musée Dar Si Said constitue par ses décors (zelliges, zouac, plâtre sculpté, verre coloré…), et sa structure, un riche témoignage de l’architecture domestique marocaine du 19e siècle.
Le parcours se divise en deux grands axes : le premier met en relief la richesse et la diversité du tissage marocain (rural ou citadin), et le second est dédié au tapis en tant que véritable jalon social et historique.
La visite se termine par «Créations d’hier et d’aujourd’hui», une exposition temporaire de tapis d’artistes réalisés par la Manufacture Tuftart. On y retrouve des tapisseries artistiques faites main à partir d’oeuvres de Mohamed Melehi, Mahi Binebine, Yamou, Chaabia, Farid Belkahia, Abdelkrim Ouazzani et Mohamed Bennani. «Notre volonté est de puiser dans les ressorts d’un acquis national afin de donner un souffle nouveau au tapis marocain, et de percevoir ce dernier non pas comme un simple objet de décoration, mais comme une véritable oeuvre d’art porteuse d’un message» a expliqué Kenza Chraibi de Tuftart.
Ouvert tous les jours sauf le mardi.

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.