Pour mieux connaître les Habous

Posted on

Gislhaine Meffre et Bernard Delgado viennent de publier un livre sur le quartier des Habous, chef-d’oeuvre moderne et méconnu d’urbanité, édifié au début du XXe siècle dans la «nouvelle médina» de Casablanca par les architectes Edmond Brion et Auguste Cadet.

 

 

Bernard Delgado et Gislhaine Meffre, petite-fille d’Edmond Brion «qui ne lui a jamais parlé de son travail», regrette-t-elle, ont déjà consacré deux livres aux architectes.
Comme nous tous, Gislhaine Meffre a toujours aimé se balader dans le quartier des Habous, sans vraiment en connaître l’histoire. Nous apprenons en lisant son livre que le chantier a duré une trentaine d’années, de 1918 à 1956, soit pendant pratiquement tout le protectorat. Il nous renseigne aussi sur l’originalité de ce remarquable ensemble urbain en évoquant les circonstances et raisons de sa création, sa vie et son évolution depuis près d’un siècle. Edmond Brion et Auguste Cadet se sont inspirés de la médina pour élaborer ce quartier que Gislhaine Meffre qualifie de «chef-d’oeuvre de «contextualisme» culturel, en ce sens que ses architectes ont oeuvré au mieux, dès 1918, pour insérer leur création urbaine dans le contexte vivant de l’identité urbaine du Maroc». C’est aussi un chef-d’oeuvre d’urbanité, terme que François Barré (ancien président du Centre Pompidou et promoteur de la créativité architecturale et urbaine en France) a défini comme étant «l’art de savoir faire la ville et l’art de savoir vivre la ville».
Une fois que vous aurez lu ce livre et les témoignages des habitants sur la vie du quartier et ses événements marquants, observé les photos d’archives ainsi que celles de Bernard Delgado, vous ne verrez plus les Habous comme avant…
«Quartier Habous à Casablanca, une nouvelle médina dans la métropole» de Gislhaine Meffre et Bernard Delgado,
Editions Croisée des chemins.

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.