Le Prix Aga Khan revient à une mosquée construite par une femme

Posted on

Le 3 octobre dernier, les six lauréats du Prix Aga Khan décerné tous les trois ans, et créé par l’Aga Khan en 1977 pour récompenser les réalisations architecturales du monde arabe ont été révélés à Abou Dhabi. Coup de projecteur sur la mosquée Bait-ur-Rouf située à Dacca, au Bangladesh, conçue par Marina Tabassum.

 

 

Parmi les 6 projets récompensés, celui de la mosquée Bait-ur-Rouf a été retenu pour l’usage remarquable qu’il fait de la lumière naturelle.

Une architecture originale
Architecte à Dacca, Marina Tabassum, a été distinguée pour sa mosquée bâtie sur un terrain donné par sa grand-mère à une communauté religieuse et achevée en 2012. Alors qu’elle n’était jamais entrée dans une mosquée, elle en a visité plus d’une centaine à travers le pays (laïc à majorité musulmane).  Pour ce projet, «l’important n’était pas de faire référence à l’architecture islamique, mais aux constructions historiques du Bangladesh» a-t-elle déclaré au quotidien bangladais, The Daily Star. Cette mosquée sans dôme, ni minaret, ressemble plus à une maison aux volumes simples et à l’organisation héritée des mosquées du Sultanat du Bengale, bref un retour aux origines. Deux systèmes structurels cohabitent : des murs porteurs et un plafond en briques en terre cuite percés de petites trouées pour laisser passer la lumière, et un cadre en béton armé pour la salle de prière sans colonnes.
Le jury a félicité Marina Tabassum d’avoir défié le «statu quo» et encensé «la robuste simplicité qui offre, lors de la prière, la contemplation, mais aussi une profonde réflexion».
A la tête de l’agence MTA fondée en 2005, Marina Tabassum a conçu le musée de l’indépendance du Bangladesh associé à Kashef Chowdhury, un ensemble résidentiel en matériaux recyclés, mais les projets qui ont sa préférence restent modestes, car il lui laisse une précieuse liberté et une utilité sociale.
A noter que cette année sur les 19 projets sélectionnés, deux projets marocains étaient en lice : la gare de Casa-Port du collectif Groupe 3 Architectes, et l’Ecole supérieure de technologie de Guelmim de Saad El Kabbaj, Driss Kettani et Mohamed Amine Siana.

 

Les 5 autres projets récompensés
Bangladesh : Friendship Center, Gaibandha (Kashef Chowdhury / URBANA)
Chine : Centre d’art et bibliothèque pour enfants Micro Yuan’er, Pékin (ZAO / standardarchitecture / Zhang Ke)
Danemark : Parc Superkilen, Copenhague (BIG – Bjarke Ingels Group, Topotek 1 and Superflex)
Iran : Pont piétonnier Tabiat, Téhéran (Diba Tensile Architecture / Leila Araghian, Alireza Behzadi)
Liban : Institut Issam Fares, Beyrouth (Zaha Hadid Architects)

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.