7 questions à Boubker Bennis, directeur commercial et marketing de Trarem

Posted on

 

Trarem, industriel de référence dans le domaine du meuble professionnel, a inauguré en mai dernier son nouveau showroom «Living Office» conçu par Herman Miller, leader mondial de mobilier de bureau, fondé en 1923. C’est là que Boubker Bennis nous a reçus et nous a fait vivre une immersion dans un nouveau monde de travail plus créatif, collaboratif et innovant qui génère un engagement plus fort, dynamise les ressources humaines et favorise le bien-être physique, émotionnel et social.

 

 

 

En quoi ce nouveau showroom est-il innovant ?
Il a été pensé et réalisé avec Herman Miller, notre partenaire depuis une dizaine d’années et reprend le nouveau concept du Living office. Par le passé, l’espace de travail se composait de trois espaces : le corner office (bureau de direction à la surface importante dans l’espace le plus ensoleillé…), un open space et des salles de réunions. Aujourd’hui, avec les nouveaux moyens de communication, la rapidité des échanges, la fluidité des transactions, on est confronté à des contraintes dans ces espaces de travail qui ne s’adaptent pas à la nouvelle génération d’employés payés pour réfléchir et pas seulement pour exécuter. Les espaces, plus accueillants, doivent s’adapter à différentes manières de travailler. Ils ne sont plus personnalisés et correspondent à une population nomade qui n’a pas de bureaux dédiés. Pour être productif, il faut avoir la possibilité de changer d’emplacement. Si aujourd’hui, j’ai besoin de traiter mes mails, je vais le faire dans un espace fermé, au calme. Idem pour mener une réflexion stratégique. En revanche, pour travailler en collaboration, j’utiliserai d’autres espaces dédiés à cette tâche. Ici, nous avons reproduit les dix espaces qui représentent le Living Office.

Pourquoi avoir choisi Herman Miller comme partenaire ?
C’est le N°1 en ergonomie dans le monde, à l’origine de la création de l’open space. Ils ont un budget Recherche & Développement important. Pour complèter notre activité de fabricant de mobilier de bureau, nous avons cherché une marque qui allait renforcer notre image de professionnel du mobilier de bureau. Nous avons courtisé Herman Miller pendant un certain temps avant d’obtenir l’exclusivité.

Comment peut-on expérimenter les nouveaux concepts proposés par Herman Miller dans votre showroom ?
C’est un showroom vivant qui est aussi notre direction marketing et commerciale. Les clients qui viennent, voient en direct une équipe en action. C’est concret.

Quelles autres offres proposez-vous ?
Nous essayons de véhiculer de la valeur. Nous avons formé nos commerciaux et nous vendons du conseil, de l’accompagnement, des idées. Nous sommes force de proposition. Nous ne voulons pas être le leader du marché en terme de volumes, mais être les meilleurs dans ce que nous faisons.

Représentez-vous d’autres marques ?
Quinette Gallay, spécialiste français du siège de conférence avec qui nous avons aménagé le chambre des représentants de Rabat ; l’Espagnol Euro Seating, l’Allemand Interstuhl, l’Italien Gruppo Franco Bruno, etc.

Quelle est votre cible ?
Les entreprises qui ont le souci de l’humain. Nous essayons de sensibiliser en nous adressant aux ressources humaines et aux responsables qui ont le souci de leurs forces vives. Des multinationales, mais aussi de grandes entreprises marocaines : banques, assurances…Nous organisons deux fois par an des séminaires de formation non pas sur des produits mais sur le bien-être au travail par exemple. Nous y croyons fermement, ce n’est pas un discours marketing ou commercial. Nous avons une équipe d’une trentaine de personnes et des produits à très forte valeur ajoutée dédiés à des clients désireux d’aménager leurs bureaux, leurs sites industriels (vestiaires, rayonnages, cafétarias, restaurants…), leurs salles de conférences, de théâtre, de cinéma (IMAX du Morocco Mall). On aménage aussi les amphithéâtres dans les universités, les grands salles de conseil, etc. Nous avons une unité menuiserie pour la fabrication de tables en matériaux nobles : cuir, bois, verre. Nous sommes certifiés ISO 9001 version 2008 pour l’intégralité de nos processus.
Votre définition du bureau 2017 ?
Aujourd’hui on peut travailler partout. Mais l’homme est un animal social. Travailler chez soi tout seul, ce n’est pas naturel. On a besoin d’échanges. C’et dans ce sens que ces espaces ont été créés Ils laissent la place à l’humain.

 

Herman Miller
Le mobilier Herman Miller s’appuie sur la vision de George Nelson,  appartenant au mouvement modernisme du milieu du XXe siècle en Amérique et directeur de la création de 1947 à 1972  : «Une collection permanente conçue pour répondre pleinement aux exigences de la vie moderne». Depuis ce postulat énoncé à la fin des années 40, les matériaux, les formes, les associations de matières, les valeurs fonctionnelles ainsi qu’ergonomiques des meubles ont évolué. Mais la société américaine a toujours su s’entourer de designers légendaires, de Charles et Ray Eames à Isamu Noguchi qui ont contribué à faire d’Herman Miller une marque avant-gardiste et centrée sur l’humain.

 

 

Show-room Trarem : nos 5 coups de coeur

 

La salle de réunion et ses tables amovibles et pliantes
Ratio, le poste de travail à hauteur réglable qui permet d’alterner position assise et position debout, incitant à être plus actif et en meilleure santé au travail.
Kivo, système flexible, évolutif et adaptable qui permet de redéfinir les modes de travail et de préserver l’intimité.
L’espace détente informel et accueillant
Aeron, la chaise créée en 1994 par Don Chadwick et Bill Stumpf, exposée au MOMA de New York et vendue en 7 millions d’exemplaires dans 134 pays, et sa petite soeur version 2016, utilisant des matériaux encore plus solides et plus élégants avec de meilleures capacités d’ajustement, des commandes intuitives, une aération optimisée…

 

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.