L’oeuvre de Le Corbusier distinguée par l’UNESCO

Posted on

Retoquées en 2009 et 2011, les oeuvres de l’architecte franco-suisse Charles-Edouard Jeanneret dit «Le Corbusier» ont été classées au patrimoine mondial de l’humanité. Dix-sept sites (dont six en France) répartis sur trois continents rejoignent la prestigieuse liste qui comprend 1031 sites dans 163 pays.

 

La candidature proposée par sept pays (France, Suisse, Belgique, Allemagne, Argentine, Japon et Inde) a enfin reçu un avis favorable à la 40ème session du Comité du patrimoine mondial.
L’UNESCO a reconnu la contribution de Le Corbusier au Mouvement moderne qui a permis d’inventer un langage architectural, de moderniser les méthodes de construction afin de répondre aux enjeux de la société au XXème siècle.
L’institution a également valorisé le génie humain dont ses créations témoignent. Ces sites attestent de l’internationalisation architecturale à une échelle planétaire. «L’oeuvre de Le Corbusier constitue la clé de notre modernité. Tout ce qu’il a construit continue à être une source d’émotions pour l’ensemble des générations et demeure un objet d’apprentissage irremplaçable. Il est indispensable de maintenir son oeuvre dans toute sa pluralité, où qu’elle se trouve» a déclaré Alvaro Siza en avril 2011.

 

Les 17 sites inscrits sur la liste  de l’UNESCO
– Maisons La Roche et Jeanneret, Paris, France (1923)
– Petite villa au bord du lac Léman, Corseaux, Suisse (1923)
– Cité Frugès, Pessac, France (1924)
– Maison Guiette, Anvers, Belgique (1926)
– Maisons de la Weissenhof-Siedlung, Stuttgart, Allemagne (1927)
– Villa Savoye et loge du jardinier, Poissy, France (1928)
– Immeuble Clarté, Genève, Suisse (1930)
– Immeuble locatif à la Porte Molitor, Boulogne-Billancourt, France (1931)
– Unité d’habitation, Marseille, France (1945)
– Manufacture à Saint-Dié, Saint-Dié-des-Vosges, France (1946)
– Maison du Docteur Curutchet, La Plata, Argentine (1949)
– Chapelle Notre-Dame-du-Haut, Ronchamp, France (1950)
– Cabanon de Le Corbusier, Roquebrune–Cap-Martin, France (1951)
– Complexe du Capitole, Chandigarh, Inde (1952)
– Couvent Sainte-Marie-de-la-Tourette, Evreux, France (1953)
– Musée National des Beaux-Arts de l’Occident, Tokyo, Japon (1955)
– Maison de la Culture de Firminy, Firminy, France (1953)

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.