Bienvenue chez Jasper Conran

Posted on

Jasper Conran, sur les traces de son illustre père Terence Conran, vient d’ouvrir son premier hôtel, en plein coeur de la médina de la ville ocre. Tout simplement baptisé l’Hôtel Marrakech, il allie artisanat marocain, meubles anciens et créations du styliste british.

 

 

On ne présente plus Sir Terence Conran, à qui on attribue l’invention du lifestyle. Petit rappel cependant : il a oeuvré à la démocratisation du design en fondant Habitat en 1964 (revendu en 1991 à Ikea) et le «prêt-à-meubler» avec The Conran Shop en 1984. Il a signé des hôtels, résidences, terminaux d’aéroports aux quatre coins du monde, dessiné des meubles, publié des livres… Son fils, quant à lui, s’est fait connaître dans le milieu de la mode après des études à la Parson’s School of Design de New York. Il a lancé sa marque à l’âge de 19 ans et fait partie des premiers stylistes à avoir présenté leurs collections à la Fashion Week de Londres où il défile toujours. A partir de 1999, il a créé des verres en cristal pour la célèbre Manufacture Waterford. «Travailler avec des artisans et des experts est un grand privilège. Leurs incroyables savoir-faire ne peut que nous inspirer» explique-t-il. En 2001, c’est avec Wedgwood qu’il a conçu certains des plus beaux services en porcelaine de la Manufacture. Il a aussi assouvi sa passion pour les arts de la scène en créant des costumes pour ballets, opéras et pièces de théâtre. En 1991, il a remporté le prix Lawrence Oliver pour la création de costumes dans «La Répétition» de Jean Anouilh. En 2012, il a été nommé président et directeur créatif de The Conran Shop, comptant deux magasins à Londres, un à Paris et sept au Japon et s’est attaché, pendant trois ans, à mettre en place une nouvelle stratégie pour redynamiser la marque.

 

An englishman in Marrakech
Jeune, Jasper Conran a hésité entre la mode et la création d’hôtel. Il aime raconter qu’il a eu envie d’avoir un hôtel quand à 12 ans, il a lu «Hotel Splendide» de Ludwig Bemelmans. A l’âge de 57 ans, il réalise donc un vieux rêve à Marrakech, l’un de ses spots favoris, particulièrement en hiver. Il a voulu faire de ce riad du 19e siècle, à l’origine partie centrale d’un palais caïdal, un lieu confortable où les gens se sentent immédiatement bienvenus, comme à la maison. Il a visité une soixantaine de riads avant de porter son choix sur celui-ci, un bed & breakfast, abritant une des rares piscines de la médina et de bonnes proportions. Il s’est impliqué dans tous les aspects du projet. Il a voulu y recréer une version romantique du Marrakech colonial en s’inspirant de la Mamounia, version années 30. Cinq grandes suites (ce qui n’est pas si fréquent dans un riad) entourent un jardin planté de bananiers, d’orangers et de citronniers, tandis que les roses et le jasmin embaument l’air et que les bougainvillées et le chèvrefeuille descendent en cascade sur les murs. Pas de pastiche du style marocain ici, mais de subtiles touches dans une décoration plutôt épurée que l’on retrouve dans la mode de Jasper Conran : simples murs blanchis à la chaux, hauts plafonds en zouak, couleurs vibrantes… Certains meubles, tableaux et accessoires ont été chinés à Marrakech, d’autres proviennent de sa collection, d’autres encore émanent des collections personnelles d’Yves Saint Laurent et Bill Willis. Une atmosphère de grandeur décontractée, intemporelle a été créée. La terrasse sur le toit offre une vue spectaculaire sur les montagnes de l’Atlas. On peut s’y détendre après une journée shopping dans les souks. La pergola se prête aux pauses gastronomiques de la journée, tandis que la salle à manger est un vrai cocon pour le dîner avec sa cheminée et ses confortables fauteuils rayés. Dès le printemps, les grandes portes en verre s’ouvrent sur le jardin avec en toile de fond le doux son de la fontaine et les parfums du jasmin. L’hôtel Marrakech est un concentré des passions du styliste anglais : la décoration, le jardin, la gastronomie. Et même si ce riad a une facture traditionnelle, c’est pour la «Jasper Conran touch» qu’on a envie d’y séjourner.
www.l-hotelmarrakech.com. Bab Doukkala. Tél. : 05 24 38 78 80

  • Partager

0Commentaires

laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.