fbpx

Toute jeune indépendante, Safae Bendaoud a lancé l’été dernier son Studio Bloom. Amoureuse des couleurs chaudes et puissantes, elle tend à apporter à ses projets du caractère et des tonalités affirmées. Et parce que, pour elle, le chic ne rime pas uniquement avec les tons neutres, elle nous propose quelques conseils pour obtenir des intérieurs harmonieux où il fait bon vivre et se relaxer.
Par : Mélanie Wilms

 

 

 

 

Qu’est-ce qui vous a amené à l’architecture d’intérieur?
Après avoir obtenu un bac en sciences économiques et sociales, je me suis rapidement rendu compte que l’économie m’offrait des perspectives de carrière beaucoup trop formelles. J’ai alors décidé de me tourner vers une activité me permettant d’exploiter ma fibre créative. Mon père étant artiste peintre (Yahya Bendaoud), l’art et la créativité ont toujours eu une place importante dans notre foyer.

Quel est votre parcours?
Après une formation de 4 ans en décoration d’intérieur au sein de l’Ecole Supérieur des Arts et Métiers d’Architecture – ESAMA à Rabat, j’ai eu la chance de débuter en tant que décoratrice d’intérieur chez Roche Bobois. Sortant des études, c’était une superbe expérience car j’y ai beaucoup appris, notamment en participant à des projets clé en main. Par la suite, j’ai travaillé quelque temps en tandem avec mon mari, qui est entrepreneur, avant de concrétiser mon envie de créer ma propre structure.

Que dire des spécificités de votre profession au Maroc?
Pour moi, exercer au Maroc a toujours été une évidence. Concernant les spécificités de mon travail, je pense que c’est une chance d’avoir à disposition une multitude de filières artisanales très vivaces. Les artisans sont dotés d’un vrai savoir-faire et j’apprécie beaucoup de le valoriser dans mes projets. Lorsque nous débutons une nouvelle collaboration, c’est vrai que cela demande un peu d’effort pour établir une réelle connexion mais avec le temps la communication se fluidifie.

Comment définiriez-vous votre style?
Je n’ai pas d’idées préconçues ou de style en particulier. J’aime au contraire mixer les styles et les inspirations mais surtout je suis soucieuse d’adapter mes idées aux envies et aux besoins de mes clients. Aussi, ce qui me caractérise, c’est l’importance que j’accorde aux plus petits détails. Pour moi, le choix d’une poignée de porte, d’un bouton de tiroir ou d’un coussin doit se faire avec minutie car il peut faire toute la différence et donner un vrai cachet à un espace ou une pièce de mobilier plutôt neutre. A titre d’exemple, j’adore les coussins Missoni qui sont très colorés. Je suis une vraie passionnée de la couleur et je ne manque jamais l’occasion de l’intégrer dans mes conceptions.

Justement, quels sont vos conseils pour user de la couleur avec soin?
Même si je suis addict à la couleur, je conseille toutefois de ne pas en faire trop, surtout si l’on souhaite que son projet ne se fane pas trop vite. Pour souligner chiquement un espace avec de la couleur, il est préférable de choisir une seule teinte forte et de l’accorder avec des tonalités plus neutres. Ainsi, opter pour plusieurs couleurs chaudes surtout en tant que particulier est assez périlleux car il n’est pas donné à tout le monde de déterminer la juste complémentarité et les couleurs adéquates. Pour un salon dans l’air du temps, je dirais que les tons pastel sont agréables car ils ont l’avantage d’apporter une sensation de douceur et une atmosphère accueillante. Si on est un peu plus téméraire, on peut oser les tons foncés pour donner une allure très sophistiquée et une ambiance glamour à son séjour. Attention toutefois car les tons foncés ne sont pas idéaux pour les petits espaces. Enfin, si l’on souhaite profiter d’un décor chic que l’on peut accessoiriser à sa guise, le blanc et le gris permettent mille et une combinaisons.

Comment faire rimer tendance et intemporalité?
Je ne suis du genre à me précipiter sur la dernière tendance ou la couleur de l’année, j’aime faire comme bon me semble et matcher les éléments qui corroborent le mieux à mes inspirations du moment et aux envies des clients. Je dirais que les tendances, je les intègre presque inconsciemment en inscrivant mes projets dans l’actualité tout en visant l’intemporalité.
Qu’il s’agisse de couleurs ou de matériaux, les partis-pris très forts lassent assez rapidement. Je pense que si l’on tient à avoir une pièce avec beaucoup de personnalité, il est préférable d’en cibler une qui n’a pas un usage quotidien ou un espace restreint comme un coin cheminée ou lecture.

Quels sont vos coups de cœur en termes de matériaux?
J’apprécie beaucoup travailler avec des matériaux naturels comme le bois ou le marbre. J’opte aussi parfois pour le métal et le plâtre qui, encore une fois, grâce au savoir-faire de l’artisan peuvent prendre une dimension très intéressante dans des intérieurs contemporains. J’aime aussi beaucoup le terrazzo car c’est un matériau personnalisable qui s’adapte très bien à la cuisine et à la salle de bain et parce qu’il me donne une occasion supplémentaire d’intégrer de la couleur à un projet. Je suis aussi très attirée par les nuances naturelles du marbre, je suis notamment fan du marbre rose du Portugal.
Je souligne que ce qui est valable pour la couleur, l’est également pour les matériaux, l’équilibre est primordial et la diversité des matériaux forts ne doit pas être trop conséquente.
Ainsi, lorsque l’on choisit une essence de bois, il peut être compliqué de l’associer avec une autre.

Quel est votre rêve créatif à moyen ou long terme?
Conceptualiser un projet hôtelier me semble à l’heure actuelle un assez beau projet. Cela me permettrait de m’essayer à un projet de grande envergure et de décliner mes idées sur différentes typologies d’espaces.